N°1 de la transaction en immobilier d'entreprise !4 644 offres de bureau, entrepôt, local d'activité et commerce
01.47.59.17.21
du lundi au vendredi
de 9h à 18h
NOUS CONTACTER
Le fil de l'immo

Paris 2024 : St-Denis, village olympique !

Paris 2024 : St-Denis, village olympique !

Déjà candidate en 2008 et 2012, Paris soumet à nouveau sa candidature pour accueillir les jeux olympiques en 2024. La ville lumière devra cependant tirer son épingle du jeu face à Los Angeles, Rome et Budapest, trois concurrentes de taille. Si le dossier de candidature sera officiellement remis au CIO (Comité International Olympique) le 3 février 2017, le projet olympique francilien semble déjà bien dessiné. Les villes de Saint-Denis, Saint-Ouen et l’Ile Saint-Denis viennent d'ailleurs d'être désignées pour accueillir le village olympique et paralympique. Retour sur les grandes lignes de la candidature de Paris 2024 et direction Pleyel-Bord de Seine pour découvrir le futur village des athlètes.

JO 2024 : un projet participatif, durable et responsable

Pour cette nouvelle candidature, Paris innove en invitant les habitants des villes et départements à prendre part au projet. Initiative unique dans l'histoire des JO, ces ateliers thématiques participatifs permettent notamment de mieux répondre aux besoins ou aux interrogations des populations franciliennes.

Par ailleurs, le projet Paris 2024 a également été conçu selon les grands principes de durabilité et de responsabilité. Ainsi l'aménagement des différents sites, la construction d'infrastructures provisoires ou encore l'offre en matière de mobilité proposera des solutions innovantes visant l'excellence environnementale.

A travers cette volonté d'inscrire Paris 2024au cœur d'un projet responsable, le comité de candidature souhaite léguer un héritage véritablement durable aux territoires franciliens concernés. Il s'agit notamment de valoriser le patrimoine et de capitaliser sur les infrastructures existantes dans les départements de la Seine-et-Marne, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis ou des Yvelines.


En effet, si certaines compétitions devraient avoir lieu à Marseille (Voile) ou encore à Lyon, St-Etienne, Nantes ou encore Toulouse pour le football, la plupart des épreuves se dérouleront à Paris et en Ile-de-France sur des sites existants. Ainsi le Grand Palais accueillera les compétitions d'escrime, Versailles sera le cadre des épreuves d'équitation, la Tour Eiffel marquera le point de départ du triathlon... Egalement parmi les sites olympiques : le Zénith (Boxe), Roland-Garros (Tennis) ou encore les Invalides.

Le comité Paris 2024 prévoit par ailleurs la construction de deux nouveaux sites : Bercy Arena 2 et un centre aquatique situé à proximité du Stade de France (93). Ce quartier de Seine-St-Denis, en pleine mutation, est déjà très plébiscité par les entreprises en recherche de surfaces1 debureaux2 à vendre ou à louer à St-Denis pour développer leurs activités. De même, les nombreux programmes immobiliers résidentiels actuellement en cours justifient la localisation du site et répondent à la volonté de durabilité de ce futur équipement sportif. 

Le quartier Pleyel - Bords de Seine au cœur du projet Paris 2024

Situé au nord de Paris, ce sont donc les villes de Saint-Denis, Saint Ouen et l’Ile Saint-Denis qui ont été retenues pour accueillir les futurs villages olympiques et paralympiques. Elles représentent le quartier « Pleyel Bords de Seine » et permettent d’exploiter au mieux les potentialités paysagères offertes par la Seine.

C'est en partie grâce à sa localisation idéale que le quartier de Pleyel-Bord de Seine a été préféré à Pantin (93) ou encore à Dugny-Le Bourget (qui accueillera finalement le village médias).

Pleyel Bord de Seine : une nouvelle accessibilité

Ainsi, si Paris remporte les JO 2024, les athlètes seront accueillis au cœur d'un village de près de 50 hectares offrant une accessibilité optimale vers l'ensemble des sites d'entrainementet ce,en moins d'une demi-heure. D'ici 2024, les aménagements liés au projet du Grand Paris offriront une nouvelle interconnexion en matière de transport en commun. Véritable nœud entre les futures lignes de métro 15, 16 et 17, cettenouvelle accessibilité positionnera le quartier de Pleyel Bords de Seineau cœur des échanges entre le village olympique, le centre aquatique et le Stade de France (qui accueillera les cérémonies d'ouverture et de clôture). Pleyel sera aussi desservi par la ligne 14 en 2023.

De plus, l’évolution du quartier Pleyel sera marquée par l’arrivée de la gare du Grand Paris Express (250 000 voyageurs/jour) dont la conception a été confiée à l’architecte japonais Kengo Kuma. Celle-ci accueillera une médiathèque et des activités numériques liées au projet Territoire de la culture et de la création.

Si certains chantiers sont d’ores et déjà engagés, ces Jeux nécessitent également la mise en place de plusieurs autres investissements de taille pour valoriser le territoire tels que le franchissement de la Seine, la passerelle au-dessus de l’A1 entre La Courneuve et le parc Georges Valbon, un mur anti-bruit sur l’A86, l’enfouissement des lignes hautes tensions de part et d’autre de L’Île-Saint-Denis, et la reconfiguration de l’échangeur Pleyel.

Ainsi, pour accompagner le développement de cette gare, Plaine Commune mise sur la réalisation d’un bâtiment pont et d’un franchissement des voies SNCF pour relier le quartier Pleyel au quartier LandyFrance, et ainsi unifier ces deux pôles tertiaires. L’occasion aussi de relier les lignes D et H du RER avec les nouvelles lignes du Grand Paris Express. Par ailleurs, une nouvelle densité sera organisée autour de la gare avec l’accueil d’immeubles de grandes hauteurs (IGH), principalement tertiaires.

Pleyel Bord de Seine : l’après J.O

L'un des nombreux critères de choix dans la sélection du projet, portait sur la durabilité du site et sur les bénéfices sociétaux d'un tel projet : les villages olympiques et paralympiques de Paris 2024 (300 000 m² de plancher) devraient ainsi laisser place à des logements neufs, mais aussi des bureaux, des locaux d’activités3, des hôtels et des équipements privés conformément aux souhaits des élus locaux. Un musée européen des médias sur Universeine est par ailleurs en projet dans la phase post JO. Le village olympique a ainsi vocation à devenir un véritable quartier mixte innovant et exemplaire sur le plan environnementale.

Ce projet intègre ainsi la création de nouveaux espaces verts (squares à Pleyel et à L’Île-Saint-Denis, extension du parc Georges Valbon à La Courneuve, traitement paysager des berges de Seine…). Un important travail sur la propreté viendra lui aussi profiter à l’ensemble des villes hôtes, pour faire de Plaine Commune un territoire durable.

L’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques apparaît ainsi comme un levier de développement majeur pour le territoire.

Implanter ses bureaux dans la Seine-Saint-Denis

Si les professionnels délaissentla 1ère couronne Nord etnotamment le département de la Seine-St-Denis pour y implanter leurs entreprises (9 922 m² placés au T2 2016 vs 32 711 m² l’an passé, soit -70%), ce projet, s’il est concrétisé, devrait permettre une nouvelle dynamique.

Cependant, de belles opportunités restent à saisir sur le secteur de Saint-Denis. De nouveaux programmes tertiaires, en cours de construction ou récemment livrés tels que Carré Pleyel 2, déploient plusieurs milliers de surface de bureaux à louer sur le secteur de Pleyel à Saint-Denis. L'immeuble d'entreprise Curve implanté au cœur du quartier du Landy à St-Denis, 2ème pôle tertiaire de la couronne parisienne, représente lui aussi une belle opportunité.

Paris sera t'elle ville olympique en 2024 ? Encore quelques mois de patience avant d'obtenir la réponse définitive du comité olympique qui prendra sa décision à Lima en septembre 2017.

Autres articles susceptibles de vous intéresser: