N°1 de la transaction en immobilier d'entreprise !4 728 offres de bureau, entrepôt, local d'activité et commerce
01.47.59.17.21
du lundi au vendredi
de 9h à 18h
NOUS CONTACTER
Le fil de l'immo

Coworking : pourquoi les entreprises s’y mettent ?

Coworking : pourquoi les entreprises s’y mettent ?

Le coworking est l’un des plus grands phénomènes de ces dernières années. Cet essor fulgurant a été favorisé par de nouveaux acteurs spécialisés, tel que le groupe BAP en France qui s’est fixé pour mission de « réinventer le travail » et d’accompagner les mutations de ce secteur, notamment au travers de ses espaces Morning Coworking ou du site bureauxapartager.com. Les entreprises ont désormais accès à des solutions d’hébergement plus flexibles : les espaces de coworking des « pure players » ou le partage de bureaux entre entreprises.

Fondée en 2012, BAP est le leader français du coworking. À travers bureauxapartager.com, l’entreprise met en relation des start-ups, à la recherche de bureaux, et des annonceurs, qui offrent des espaces de travail flexibles au sein de leurs locaux. Le groupe BAP a également développé un réseau d’espaces, Morning Coworking, devenu aujourd’hui un des acteurs majeurs du coworking en Île-de-France. Clément Alteresco, le fondateur et PDG, décrypte le phénomène du partage de bureaux et l’essor du coworking.

En 2017, 13 800 espaces de coworking étaient recensés dans le monde. En 2012, il y en avait presque six fois moins. Comment l’analysez-vous ?

Les offres de coworking ont explosé ces dernières années (voir encadré). La location de bureau est devenue un service « à la demande », flexible en termes de durée (à l’heure, à la journée, au mois) comme de prestations (bureau privatif, poste de travail, salle de réunion…). Cela répond évidemment aux nouveaux besoins des indépendants et des fondateurs de start-ups, qui demandent des bureaux sur-mesure, prêts à l’emploi, avec un engagement moindre.

Les espaces de coworking favorisent les rencontres et la formation d’une communauté qui partagent les mêmes codes, ceux de l’efficacité, de la collaboration et de l’innovation. Concrètement, cela se manifeste par des rencontres, des débats ou des apéros réseaux. Chez Morning Coworking, nous avons même recruté un ‘Community Officer’ pour fédérer nos membres. Cette culture de l’ouverture est essentielle dans un monde numérique où il faut s’adapter en permanence pour éviter d’être ‘has been’.

Les grandes entreprises semblent s’être emparées du phénomène au point de jouer désormais un rôle dans le développement du coworking…

Bien sûr. Les entreprises ont d’abord eu recours aux espaces de coworking, développés par les pure players. Par exemple pour monter des équipes projets transversales au sein d’un tiers lieu, pour stimuler la créativité et la collaboration. Elles ont ensuite intégré le coworking dans leur stratégie, au point d’ouvrir elles-mêmes des espaces de coworking. Ce sont des bureaux mis à disposition de leurs salariés, parfois ouverts aux intervenants extérieurs, au sein même de l’entreprise ou dans des tiers lieux. C’est que l’on nomme aujourd’hui le corpoworking. Les foncières ont aussi rejoint la danse en proposant des espaces de coworking tout d’abord à leurs locataires puis à une cible plus large. Déjà un tiers des sociétés du CAC 40, comme Orange, ou des groupes publics, comme La Poste, ont ouvert des espaces de travail qui reproduisent les codes du coworking.

Quels sont les bénéfices à attendre du coworking pour les entreprises ?

Pour les entreprises, je vois 3 grands bénéfices. D’abord, cela permet d’optimiser les espaces inoccupés. On considère qu’il n’y a jamais plus de 60 % des collaborateurs présents en même temps dans les bureaux, et que 20 à 40 % de la superficie d’une entreprise est superflue. De plus, les entreprises ne rentabilisent pas leurs actifs durant les périodes de travaux ou de réaménagement. BAP apporte son savoir-faire et ses solutions à des entreprises qui souhaitent créer des espaces de coworking, de façon temporaire ou non.

Finalement, cela permet de faire venir l’innovation dans les entreprises à travers l’accueil de start-ups, qui peuvent inspirer de nouveaux modes de travail ou d’organisation.

Comment va évoluer le marché du coworking ?

Ce n’est que le début. Le marché du coworking n’en est qu’à 10 % de son potentiel. Dans 10 ans, il y aura 10 fois plus d’espaces de coworking en France. C’est un phénomène parallèle au développement du flex-office. Et même complémentaire. On est aujourd’hui dans une phase qui a démarré en 2010, et qui se terminera en 2025, quand les grands Groupes auront basculé la moitié des collaborateurs en mobilité et en desk sharing.

Et votre vision à vous ?

Plus qu’une vision, mon rêve serait de créer un immeuble totalement ouvert, en activité 24 heures sur 24 avec du coworking et du coliving (des chambres en colocation) au sein du même espace. Il y aurait un mélange d’espaces privés (les chambres) et d’espaces ouverts qui seraient disponibles à la location la journée, par une entreprise, pour ses collaborateurs (la cuisine, le salon).

 Aujourd’hui, les principaux enjeux RH des groupes sont d’améliorer la mobilité, de favoriser les échanges entre collaborateurs, et d’attirer les nouveaux talents. Et bien, le coworking permet de remplir tous ces objectifs.

QUI SONT LES « PURE PLAYERS » DU COWORKING ?

Aux côtés des acteurs bien connus comme Nextdoor et Multiburo, des acteurs spécialisés sont apparus. Le réseau Morning Coworking, lancé par le groupe BAP, compte aujourd’hui 15 espaces à Paris et en Île-de-France et une communauté de 4 000 membres. Start-Way est aussi un acteur de référence, avec 15 sites en France.

Une offre de coworking premium s’est également développée. Kwerk met à disposition quatre espaces design et premium en région parisienne. The Bureau, dans les quartiers chics parisiens, propose un service de conciergerie et des dégustations de vins.

En avril 2017, deux géants mondiaux du coworking ont ouvert leur première adresse à Paris. L’Américain WeWork est présent dans plus de 50 villes et accueille 130 000 utilisateurs chaque jour. Quant à son concurrent néerlandais, Spaces, il dispose d’une centaine de sites répartis sur tous les continents, à travers 53 villes et 20 pays.

Le coworking en quelques chiffres :

  • 1,2 millions d’utilisateurs d’espaces de coworking dans le monde, soit 15 fois plus qu’il y a 5 ans. 
  • 71% des membres d’un espace de coworking y travaillent au moins 3 fois par semaine.
  • 42 % ont collaboré avec un autre membre sur un projet et 11 % ont co-fondé une société.

Source : 2017 Global Coworking Survey, Deskmag, 2017

>>> Découvrir les offres de bureau à louer

Autres articles susceptibles de vous intéresser : 

Téléchargement_Watch_Out3