N°1 de la transaction en immobilier d'entreprise !4 569 offres de bureau, entrepôt, local d'activité et commerce
01.47.59.17.21
du lundi au vendredi
de 9h à 18h
NOUS CONTACTER
Le fil de l'immo

Beaugrenelle - Front-de-Seine : Les tours à nouveau attirantes, un quartier entier rénové

Beaugrenelle - Front-de-Seine : Les tours à nouveau attirantes, un quartier entier rénové

«?Les tours reviennent à Paris?!?», lit-on un peu partout dans la presse. Mais il est un quartier intra-muros où les gratte-ciel ont depuis longtemps élu domicile. En effet, une véritable skyline s’étend depuis près de 50 ans à Beaugrenelle, sur le Front-de-Seine du XVe arrondissement de la capitale. Le quartier consiste en une vingtaine de tours, dont quelques-unes parmi les plus emblématiques de Paris, atteignant chacune près de 100 mètres de hauteur et situées au-dessus d'une dalle. Découvrez ce quartier atypique et la grande rénovation dont il a fait l’objet, redonnant par la même un nouveau souffle au territoire?!

L’identité du quartier Beaugrenelle tient principalement à l’existence de 20 immeubles de grande hauteur reliés par un sol artificiel piéton situé deux niveaux au-dessus du sol naturel : la dalle. Quatorze tours sont occupées par des logements, dont 11 tours de copropriétés et 3 tours de logements locatifs sociaux, deux tours sont consacrées à l’hôtellerie et quatre IGH1 accueillent de l’immobilier d’entreprise. Une vingtaine de bâtiments bas viennent compléter ce parc tertiaire qui représente au total quelque 130?000 m² de bureaux. Situé sur un axe privilégié entre le Champ-de-Mars et le parc André-Citroën, le quartier du Front-de-Seine est bien desservi par la ligne 10 du métro et par le bus, non loin également de la ligne 6 et du RER C. Les quais de Seine et le boulevard périphérique tout proche permettent des liaisons directes et rapides avec toutes les autoroutes Paris-Province.

Ces biens sont très prisés par les entreprises qui souhaitent résider à Paris sans les contraintes inhérentes aux immeubles haussmanniens. Elles attirent particulièrement les organismes étatiques et les institutions soucieuses de centralité, sans les loyers élevés et les petites surfaces2 habituellement proposées au cœur de la capitale. Enfin, le quartier Beaugrenelle attire les organismes désireux de se trouver dans un environnement mixte. Car le quartier n’est pas uniquement composé de tours résidentielles comme dans le 13ème arrondissement de Paris, ni uniquement de tours de bureaux comme dans le quartier d’affaires de La Défense. Il s’agit bien d’un très novateur programme mixte mis en place à l’occasion d’une grande opération d'urbanisme datant des années 1970. Hôtels, logements, bureaux, commerces s’y mêlent harmonieusement.

Les immeubles de bureaux du secteur Beaugrenelle

LaTour Cristal est située à proximité immédiate du pont de Grenelle. Pour la conception des pans coupés de la façade, les architectes se sont inspirés de travaux sur la lumière du peintre Salvador Dalí. C'est la dernière tour construite sur le Front-de-Seine (en 1990), mais elle a également longtemps été la dernière tour construite à Paris. L’immeuble de bureaux de 31?109 m2 a fait l’objet d’une rénovation lourde, entamée en 2007 et finalisée fin 2010. La façade, qui fait l’identité de la tour, a bien entendu été préservée, tandis que l’intérieur a entièrement été rénové, après désamiantage. Accolée au centre commercial de Beaugrenelle, la construction s'inscrit dans une démarche de certification environnementaleBREEAM3 (niveau good). Il est notamment occupé par Mediapost, une filiale de La Poste.

La Tour Mirabeau, construite en 1972, est composée de 18 étages et de 379 places de parking. La Tour Mirabeau bénéficie à la fois d'une localisation optimale et d'une structure interne efficace et rationnelle. Elle accueille 39?670 m2 de bureaux, dont les sièges du CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) et du BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières), ainsi que diverses directions d'administration centrale du ministère du Travail (dont la DAGEMO à partir de 1990, la DGT à partir de 2002 et la DARES à partir de 2003).

On dit de la Tour Orphée que même si elle a été achevée en 1978, elle a toujours un aspect très moderne, grâce à ses courbes harmonieuses et à une répartition judicieuse des matériaux utilisés — béton, verre et inox. L’immeuble est d’abord résidentiel, puisqu’il comprend 286 logements répartis sur 22 étages, soit 13 logements par étage — allant du studio au 5 pièces. Mais l’ensemble comprend aussi un immeuble d’un étage jouxtant la tour, et qui abrite la Chambre franco-allemande de commerce et d’industrie.

La Tour Mercure dispense 18?056 m2 de bureaux. Gecina a mené, en collaboration avec l'agence 2AD, une vaste restructuration de ce bâtiment construit en 1973. Il a fait l’objet d’une attention particulière lors du traitement de ses façades et toitures, offrant aux 13 étages de bureaux un véritable belvédère sur la Seine. Le 20 février 2014, l’immeuble devient le nouveau quartier général de la cyberdéfense française en accueillant l'ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) et son centre de formation.

La TourGreenelle(ex-Hachette) date en fait de 1970. La restructuration de la tour dite «?Hachette?» a été imaginée par l’architecte Roland Castro. Les travaux de rénovation lourde ont permis de repositionner l’ensemble immobilier au même niveau que les immeubles neufs. Ils ont porté sur la sécurité, l’accessibilité et la performance énergétique. Désormais, le bâtiment bénéficie d’une triple certification HQE4 Rénovation 2010 Exceptionnel, BBC5 Effinergie Rénovation et BREEAM et se fait appeler «?Greenelle?» (un immeuble «?green?» situé quai de Grenelle). Ces6 travaux ont aussi permis d’optimiser les surfaces de bureaux et d’en créer de nouvelles. À la livraison des surfaces en avril 2017, l’ensemble immobilier compte une surface utile de 14?439 m² sur 15 étages et 184 places de parkings. Imerys, le leader mondial des spécialités minérales pour l’industrie, y a pris en location7 9?000 m2), regroupant ainsi ses bureaux du VIIe arrondissement et d’Issy-les-Moulineaux (92) sur un site unique.

Demain peut-être, une nouvelle tour??

Imaginé entre la Tour Mirabeau et la Tour Espace 2000, le projet de Benoit Evano-Allinc propose le prolongement de la rue de Javel par le percement de la dalle Beaugrenelle, afin de favoriser une liaison plus naturelle du quartier jusqu’à la gare de RER Javel. Point central du projet, une tour appelée Lame Urbaine, fine de 120 m de long et de 100 m de hauteur, s’insère dans ce milieu contraint. Ses plateaux s’étirent progressivement pour accueillir logements et bureaux, tandis que le cœur du bâtiment est percé pour offrir d’abondantes terrasses.

>>> Découvrir les offres de bureaux à louer à Issy les Moulineaux

Les immeubles résidentiels dans le quartier Beaugrenelle

  • La Tour Beaugrenelle (ou H15) est l'une des seules du Front-de-Seine dont les appartements sont dotés de balcons. Elle mesure 98 mètres de haut et compte 30 étages. Situé au cœur du centre commercial Beaugrenelle, l’immeuble de 32 étages construit en 1979 est composé essentiellement de logements (au nombre de 192). Il a été rénové entre 2015 et 2017.

  • La Tour Panorama et la Tour de Mars sont des gratte-ciel résidentiels bâtis tous deux en 1974. Ils mesurent chacun 98 mètres pour une trentaine d’étages et sont composés de 200 logements.

  • La Tour Keller est un immeuble construit entre 1950 et 1975. C’est la première tour à avoir été livrée sur le Front-de-Seine. Elle fait partie d’un ensemble comprenant, au moment de sa construction, en plus de la tour d’habitation, une crèche, une piscine olympique (la piscine Keller), ainsi que de nombreux parkings. Elle est située en face du centre commercial Beaugrenelle. Élaborée pour le compte de la société Terre et Famille, elle comptait 433 logements à sa livraison, répartis sur 98 mètres de hauteur et 29 étages.

  • Les Tours Perspective 1 et 2 sont deux immeubles résidentiels de standing, aux façades couvertes de plaques d'aluminium. Construites en 1973 et 1975, elles comportent respectivement 1?180 et 2?234 logements. Les bâtiments sont organisés en deux blocs d'appartements reliés par une colonne d'escaliers réservés aux évacuations d'urgence.

  • La Tour Reflets est un gratte-ciel résidentiel construit en 1976 et mesurant 98 mètres de haut (33 étages). Les premiers appartements se trouvant au 8e étage, l’immeuble compte en fait 25 étages habités pour un total de 250 logements. Au 33e étage, les appartements sont des duplex (il y a donc 34 étages en réalité).

  • La Tour Seine est un bâtiment résidentiel luxueux situé au sein de l'îlot Vega. Achevé en 1970, cet immeuble de 98 mètres de hauteur et de 31 étages comporte 220 appartements (chambres individuelles et studios compris). C’est l'une des premières tours construites à Beaugrenelle. Elle a la particularité d'avoir une façade en panneaux de mosaïque. Elle a fait l'objet d'une rénovation lourde, dont les travaux ont été achevés en 2013.

  • La Tour Avant-Seine est un gratte-ciel résidentiel construit en 1975 qui comporte 295 appartements.

  • La Tour Évasion 2000 a été livrée en 1971 et comprend 200 logements. Cette tour, ravalée en 2012, est la seule du quartier de Beaugrenelle à bénéficier d'une piscine accessible à ses résidents au dernier étage. Elle sert de réserve d'eau pour les colonnes humides du réseau anti-incendie.

  • La Tour Totem est un immeuble résidentiel de 31 étages et deux sous-sols. Bâtie de 1976 à 1979, elle comprend 208 logements. Avec sa physionomie singulière et son style brutaliste, elle est, avec la Tour Cristal, l'une des plus identifiables du Front-de-Seine.

  • L’immeuble le Village, constitué de 180 logements, a été construit en 1973 par les architectes Jallat et Proux pour le compte de l'OPHVP — Office Public d'Habitations de la Ville de Paris — devenu depuis Paris Habitat, premier bailleur social de la ville de Paris.

  • La Tour Espace 2000 est un gratte-ciel résidentiel achevé en 1976 et dispensant 202 logements sur 31 étages (93 m de haut).

  • La Tour Rive Gauche (ou Centaure) est un immeuble de 32 étages et de 200 logements (96 m de haut).

Les immeubles hôteliers

La Tour Paris Côté Seine (ex-Flatotel) est un gratte-ciel hôtelier de 98 mètres de hauteur. Construite en 1977, elle était destinée à l'origine à accueillir 203 logements. Très dégradée par la tempête de décembre 1999, elle a bénéficié de travaux qui ont été entrepris lors du rachat par Pierre et Vacances et la vente des appartements en 2003. Elle se transforme alors en ensemble hôtelier et prend le nom de Flatotel de Beaugrenelle. Enfin, elle est restructurée par Valode et Pistre en 2007 pour devenir la résidence de tourisme Adagio Paris Centre Tour Eiffel. Elle propose des locations meublées de standing à l’architecture moderne, avec une vue panoramique imprenable sur Paris.

La Tour Novotel (ex-Nikko) a été édifiée en 1976 sous l'appellation d'Hôtel Nikko, un bâtiment conçu pour accueillir les équipages et les clients de Japan Airlines. La réalisation du mobilier et la décoration des halls et restaurants de l'hôtel ont été confiées à Pierre Paulin. En 2001, la tour a été rachetée par le groupe Accor pour rouvrir en 2003, sous l'enseigne Novotel, non sans avoir supprimé le style japonisant du lieu. Avec 764 chambres quatre-étoiles, c'est un des plus grands hôtels parisiens en termes de capacité.

L’immeuble Mercure II de 4?500 m², construit au milieu des années 1970, a été réhabilité en 2016 en un ensemble comprenant un hôtel de 106 chambres, un restaurant de 170 couverts, l’école d’art culinaire internationale Le Cordon Bleu et des ateliers d’artistes. L’hôtel Yooma, imaginé par le designer superstar Ora Ito, a la particularité de proposer 85 % de sa capacité de couchage de 440 lits dans des chambres de 4 ou 6 lits qui s’adresseront aux familles et aux «?City-Breakers?».

Commerces et services à Beaugrenelle

Le centre commercial Beaugrenelle a fait partie, en 2015, de la sélection du MIPIM Awards des meilleurs centres commerciaux. Et pour cause : sa rénovation a été confiée au célèbre cabinet d'architectes Valode et Pistre. Le nouveau centre commercial, annoncé comme le troisième plus grand de Paris, est trois fois plus grand que l'ancien. Il dispose de la double certification environnementale HQE et BREEAM, et de la plus grande toiture végétalisée de Paris, d'une surface de 7?000 m2. D’ailleurs, des ruches y ont été installées, pour favoriser la biodiversité et permettre une belle récolte de miel urbain?! Inauguré en 2013, le nouveau bâtiment comporte une façade vitrée et s'organise à l'intérieur autour d'un vaste atrium ovale, inondé de lumière grâce à une coupole. Selon une récente étude immobilière, les générations Y et Z jugent l’espace très inspirant. Il fait partie des lieux initialement pas ou peu dédiés au travail, qu’ils se sont appropriés et dont ils apprécient l’architecture, le design et l’accessibilité.

Avec plusieurs piscines, dont la piscine olympique Keller à proximité, de nombreux commerces dont la récente extension du magasin Monoprix, une vue imprenable sur la Tour Eiffel et la Seine, Beaugrenelle est un quartier où il fait bon vivre et travailler.

Beaugrenelle : une vaste opération de rénovation

En 2005, le Front-de-Seine, séquencé en îlots, entame sa rénovation. Cette dernière a visé à encourager les usages au profit de tous — résidents, salariés et riverains — en renouvelant le paysage de la dalle. Le dernier îlot a été livré en 2017.

  • Renouveler le paysage de la dalle. La dalle, essentiellement minérale, a subi un accroissement de la végétalisation de 20 %, grâce à l’ajout de grandes emprises végétales et de?jardins.
  • Clarifier les parcours. Les chemins, jusque-là labyrinthiques et difficiles à déchiffrer, ont été mis en valeur par l’aménagement de cheminements piétons permettant la traversée de la dalle d'un bout à l'autre?; tel un véritable fil d’Ariane parallèle à la Seine qui met en valeur l’unité de la dalle et facilite l’orientation.
  • Relier la dalle à son environnement. La dalle était en rupture avec son environnement, avec des points d’accès difficilement identifiables, inadaptés aux déplacements des personnes à mobilité réduite. Aujourd’hui, les accès sont plus lisibles et simplifiés grâce à une combinaison rampes/ascenseurs panoramiques.
  • Réhabilitation des 9 parkings situés sous la dalle (4?300 places). Les parcs de stationnements subissaient de nombreux désordres structurels et ne répondaient plus aux normes de sécurité. Aujourd’hui, ils ont été mis en conformité grâce à une amélioration de la signalétique, de l’ambiance et de leur fonctionnement, une gestion centralisée et un développement de la vidéosurveillance.

Beaugrenelle, vitrine de la logistique8 urbaine

Les espaces logistiques ne sont pas légion à Paris. Mais la municipalité y songe de plus en plus, consciente du besoin de réintroduire ces espaces en ville. Déjà, Chronopost occupe déjà deux parkings, l'un de 1?000 mètres carrés à Concorde, et le second, trois fois plus vaste, à Beaugrenelle, où l’entreprise prévoit de rester jusqu'en 2024.

Autres articles susceptibles de vous intéresser