N°1 de la transaction en immobilier d'entreprise !4 589 offres de bureau, entrepôt, local d'activité et commerce
01.47.59.17.21
du lundi au vendredi
de 9h à 18h
NOUS CONTACTER
Le fil de l'immo

Michel de Rovira : « Nos bureaux sont les plus ouverts au monde »

Michel de Rovira : « Nos bureaux sont les plus ouverts au monde »

Michel & Augustin, c’est l’histoire d’un duo qui est parvenu à challenger les géants de l’agro-alimentaire. Après 14 ans d’aventure, l’entreprise compte 100 employés, dont 50 à la « Bananeraie », le siège (Boulogne-Billancourt), où s’exprime sa culture déjantée. Un succès confirmé avec une entrée à la 5ème place au classement Universum 2017 des entreprises les plus attractives. Comment des bureaux1 ouverts peuvent-ils refléter à ce point le business d’une entreprise qui ne cesse de croître et attirer autant les talents ? Pour comprendre la recette du succès, nous avons rencontré Michel (de Rovira).

Quand on visite vos bureaux, on a l’impression d’être à l’intérieur d’un packaging…

C’est fait exprès ! Je suis convaincu que penser les bureaux à l’image de nos packagings leur donne de la valeur : on doit donner une âme au lieu de travail, comme on la donne à nos produits. Cette culture du produit s’affiche d’ailleurs sur tous nos sites, y compris nos sites de production. Et pour que la boucle soit bouclée, nous allons bientôt retransmettre en vidéo en temps réel dans nos bureaux ce qui se passe dans nos usines.

Vous mettez toute votre énergie pour que vos bureaux soient le reflet de votre business…

Oui. Les deux choses les plus importantes chez Michel et Augustin, ce sont la pâtisserie et les recettes. On devait les mettre en scène dans nos bureaux. On a donc créé un lieu central, la cuisine, autour de laquelle vivent les espaces de travail. Cette cuisine sert de salle de réunion, elle est utilisée pour les tests produits mais aussi pour la formation : chaque année 15 collaborateurs passent leur CAP pâtisserie, pour que tout le monde ait la culture du produit, y compris à la finance (on lit un bilan différemment si on comprend les détails de la fabrication). Bref, on s’est dit qu’on devait faire de ce lieu, qu’on appelle « La Bananeraie », le lieu le plus ouvert au monde, pour qu’il soit unique aux yeux de nos collaborateurs, de nos clients, du grand public...

Comment animez-vous la Bananeraie pour qu’elle reste toujours « ouverte » à des événements ?

On peut ouvrir nos bureaux en les reconfigurant pour pouvoir accueillir jusqu’à 1 000 personnes pour des événements, 20 fois plus que le nombre de collaborateurs au siège ! On accueille par exemple tous les 1ers jeudis du mois 200 invités pour une soirée portes ouvertes, pour bavarder et faire déguster nos nouvelles recettes en avant-première. Nous organisons aussi des petit-déjeuner et des soirées-conférences pour donner la parole à des personnalités, dirigeants, entrepreneurs, intellectuels... Nous avons enfin lancé en juin 2017 « 3 jours pour entreprendre », un événement qui confronte étudiants et entrepreneurs autour de projets de start-up.

>>> Découvrir toutes les offres de coworking 

Comment vos équipes travaillent-elles dans cet espace ouvert ?

Notre logique d’ouverture se traduit par une évidente organisation en open space. Seuls Augustin et moi, et le département RH, pour des raisons évidentes de confidentialité, disposons de bureaux fermés. Tous les autres collaborateurs sont en open space, car nous souhaitons que les équipes travaillent ensemble, de manière collective et transversale. En revanche, nous n’avons pas mis en place de flex office ni de télétravail, car nous pensons que la créativité en groupe suppose d’évoluer dans un même endroit.

>>> Découvrir les offres de bureaux à louer à Paris 

In fine, vos bureaux sont une arme de recrutement massive ?

J’espère. Nous venons d’entrer dans le classement Universum des entreprises françaises préférées des jeunes diplômés d’Écoles de Commerce… directement à la 5ème place, entre Apple et Air France. C’est une vraie fierté. Sachant que notre ambition c’est de disposer de toutes les compétences-clés en interne (nous avons par exemple un reporter-monteur vidéo). Il est donc primordial de réussir nos recrutements. Alors, si nos bureaux nous permettent d’attirer les meilleurs talents, c’est évidemment idéal. Nous revenons de loin : nos premiers entretiens d’embauche, nous les faisions passer dans la salle de bain de l’appartement qui hébergeait nos premiers bureaux !

Autres articles susceptibles de vous intéresser :