N°1 de la transaction en immobilier d'entreprise !4 704 offres de bureau, entrepôt, local d'activité et commerce
01.47.59.17.21
du lundi au vendredi
de 9h à 18h
NOUS CONTACTER
Le fil de l'immo

L'intelligence, la clé du futur smart

Interview de Kévin Cardona, Directeur de l'innovation chez BNP PARIBAS REAL ESTATE

Dans notre monde changeant, les plus agiles sauront s’adapter aux nouvelles modalités. Cela implique une posture à la fois humble et fondée sur le test & learn, avec une capacité d’auto-ajustement permanente… et des infrastructures ayant la capacité de muter.

Demain s’annonce enthousiasmant pour certains, menaçant pour d’autres. Qu’est-ce que l’intelligence peut nous apporter ?

Elle va surtout nous permettre de répondre à un défi de taille : inventer un monde capable de faire face aux besoins croissants des humains, tout en permettant de mieux utiliser nos ressources. La question concerne toutes les étapes de notre métier :

• Le financement de l’immobilier :
Des solutions plus agiles sont désormais envisagées pour démocratiser et simplifier l’accès à l’immobilier, comme le crowdfunding.

• La construction :
La maquette numérique et la préfabrication permettront de répondre à l’urbanisation croissante en proposant de construire plus rapidement, plus proprement et en limitant les nuisances (bruit, pollution, poussière) pour les villes et leurs habitants.

• L'exploitation des immeubles :
Un immeuble de bureaux1 est utilisé 35 % de son temps en moyenne. L’intelligence en temps réel des immeubles nous permettra de ne pas chauffer un espace inoccupé et, dans le même temps, de nous assurer qu’il soit flexibilisé et accessible pour augmenter son « intensité d’usage ».

• L'usage des espaces :

Des lieux de plus en plus hybrides, qui auront pour conséquence de faire gagner du temps, de réduire les transports, dans une optique de sobriété énergétique et de bien vivre en ville. Reste à savoir comment ces espaces, de plus en plus serviciels, qui représentent des charges2 dans le modèle économique actuel, peuvent se transformer en immeubles à « zéro charge de partie commune3 ». C'est un immense terrain de jeu que des centaines de start-up de l'immobilier (les « proptechs » ou « real estech ») sont en train de défricher.

Nouvelles intelligences

Les évolutions profondes que nous vivons, inimaginables il y a encore quelques années, dessinent ce que pourraient être les futures règles du jeu d’un monde « smart ».

De nouveaux types de collaborations

Des acteurs, parfois concurrents, parfois sur des segments différents de la même chaîne de valeur, ou encore venant d'industries différentes, vont se regrouper en « écosystèmes compétitifs » via des partenariats stratégiques agiles pour offrir une valeur d'usage inédite et un business modèle disruptif.

Une diversification de l’activité des acteurs historiques

C'est par exemple le cas des acteurs des transports ayant une composante immobilière, comme les aéroports ou les gares : ils se diversifient en s'inspirant des modèles des centres commerciaux, tout en capitalisant sur le trafic qu'ils génèrent.

Cela concernera aussi les propriétaires tertiaires qui flexibiliseront certains de leurs immeubles en s'inspirant du yield management venant de l'hôtellerie pour accueillir des travailleurs nomades connectés.

Une nouvelle prise en compte du lieu

L'intelligence situationnelle et la connectivité permanente permettent la porosité et la fluidité de lieu en lieu. Je travaille de chez moi, je me fais livrer un colis perso au bureau, je fais une réunion dans un restaurant... ce qui implique de repenser le parcours collaborateur « de la maison à la maison », avec entre les deux « un écosystème de travail productif » adapté au niveau de nomadisme de chaque individu connecté.

Une révolution dans nos façons de communiquer

C'est notamment le cas avec le développement de l'holoportation (téléportation par hologramme) associée à la réalité augmentée ou virtuelle, qui permettront par exemple de visiter des bureaux à distance en compagnie du conseiller immobilier, d'assister physiquement à des réunions sans se déplacer ou encore de travailler en équipe à distance et en temps réel sur une maquette 3D virtuelle.

Quelles que soient les évolutions technologiques et la rapidité de celles-ci, notre intelligence sera de toujours les adapter à l’humain et à ses besoins, pour aboutir finalement à des solutions individualisées, pertinentes, fournies au bon moment, dans l’univers du travail comme dans la sphère privée. Voilà le défi à relever !

4 Valeurs pour imaginer demain

- Inclusion

Que la transformation profite à tous.

- Résilience

Que les solutions puissent répondre aux défis de demain.

- Externalité positive

Que les lieux de vie et de travail rendent plus de services à leurs riverains.

- Re-connexions

Que des moyens soient donnés pour se re-connecter avec la nature et les personnes.




Articles similaires : 

ORANGE / LAB 114 déjà prêts pour " l'Intelligence at Work "

L’intelligence artificielle n’existe pas – Luc Julia