N°1 de la transaction en immobilier d'entreprise !4 777 offres de bureau, entrepôt, local d'activité et commerce
01.47.59.17.21
du lundi au vendredi
de 9h à 18h
NOUS CONTACTER
Le fil de l'immo

La réalité virtuelle et l’immobilier d’entreprise

L’immobilier d’entreprise et réalité virtuelle

Les expériences enrichies en réalité artificielle (réalité augmentée et réalité virtuelle) suscitent partout dans le monde un intérêt grandissant. Selon le cabinet IDC, le marché devrait littéralement exploser d’ici 2023 avec près de 160 millions de dollars qui seront investis dans les secteurs publics et commerciaux en réalité augmentée et en réalité virtuelle. Ces nouvelles technologies présentent en effet aux entreprises un large éventail d'applications possibles, depuis l'architecture, les essais automobiles, la chirurgie et bien sûr l'immobilier d'entreprise où la VR (virtual reality) offre de formidables opportunités.

AR et VR : quelles différences ?

La réalité augmentée (AR pour Augmented Reality en anglais) et la réalité virtuelle (VR pour Virtual Reality) sont deux technologies différentes qui modifient l'expérience du réel à travers des équipements informatiques.

L'AR juxtapose des informations numériques (vidéo, texte, son, modélisations 3D...) sur un environnement existant. Pour visualiser cette version améliorée de la réalité et interagir avec cet environnement, l'utilisateur s'équipera d'appareils spécifiques tels que tablette, smartphone ou encore lunettes. Les filtres Snapchat, les Google Glass ou le fameux jeu Pokemon GO s'appuient ainsi sur cette technologie de réalité augmentée.

Parmi les domaines d'application, on retrouve notamment les sites touristiques tels que certains monuments ou musées qui utilisent l'AR pour proposer des informations complémentaires aux visiteurs.

Dans le secteur de l'immobilier, la réalité augmentée permet de faire apparaître la modélisation 3D d'un immeuble de bureaux1 en construction. Autre exemple avec un plateau brut à aménager : grâce l'AR, le preneur pourra visualiser facilement l'aménagement de ses futurs espaces de travail.

La réalité virtuelle (VR) offre quant à elle une expérience immersive complète dans une réalité entièrement créée par la technologie. Equipé d'un casque (Oculus Rift, Samsung New Gear ...), l'utilisateur est ainsi totalement extrait de son environnement réel et projeté dans un univers factice avec lequel il peut aussi interagir. Pour le secteur de l'immobilier tertiaire2, la VR ouvre le champ des possibles pour enrichir l'expérience client.

La VR appliquée à l'immobilier tertiaire

En immobilier, la réalité virtuelle transforme donc littéralement l'expérience client.

Ainsi pour une entreprise francilienne qui souhaite développer ses activités en région Lyonnaise ou ailleurs en Europe, la réalité virtuelle permet de visiter des bureaux ou des entrepôts sans avoir à se déplacer. Si elle n’offre pas totalement les mêmes garanties qu’une visite physique, elle permet cependant aux entreprises à la recherche de locaux à vendre ou à louer d’affiner leur recherche et de réduire le nombre de visites improductives.

Découvrez les offres de locaux à acheter

Pour les programmes tertiaires neufs, les futurs utilisateurs pourront visiter le bâtiment avant même sa construction. La VR offre donc un formidable outil d'aide à la décision mais également un outil de communication innovant : l'expérience immersive pourra en effet être partagée avec les différents décideurs quant au choix de l'investissement3 immobilier tertiaire mais également avec les collaborateurs qui visualiseront leur futur espace de travail avant même leur déménagement.

Lors d’un récent salon du SIMI, BNP Paribas Real Estate présentait ainsi pour la première fois le POD, un outil d'holoportation, mêlant réalité virtuelle et téléportation et permettant aux utilisateurs d'explorer des projets immobiliers tertiaires et de visualiser des espaces sans y être physiquement. Inventé par Vectuel et Ramy Fischler (RF Studio), le POD permet donc de s'immerger dans un immeuble de bureaux, dans un entrepôt ou dans un local commercial : qu’il envisage d’investir dans son pays ou à l’international, un investisseur4 peut donc se projeter dans un immeuble qui n’existe pas encore et de mieux appréhender les volumes qui le composent. Les membres d’un comité de direction peuvent embarquer leurs collaborateurs dans un projet de déménagement pour visiter et choisir leur futur siège. De même, dans le cadre des grands projets d’aménagements urbains, le POD, transformé en tapis volant, survole un quartier et intègre par exemple un futur pôle commercial au sein de son environnement immédiat ou à l'échelle de la ville.

Découvrez les offres d’entrepôts à louer

Cette innovation a déjà porté ses fruits en générant des ventes directes et constitue déjàun mode de commercialisation croissant sur le marché de l'immobilier tertiaire.

Dernière innovation en date, le très prometteur outil de collaboration en réalité mixte baptisé DARE (pour Digital Augmented Real Estate). Développée par BNP Paribas Real Estate en collaboration avec la start-up franco-belgeMimesys et Magic Leap, cette nouvelle technologie permet d'interagir, de construire et de collaborer sur un projet en temps réel en s’affranchissant des distances. Appliquée au secteur de l’immobilier de bureaux, cette innovation offre l’opportunité de réaliser des sessions de travail à distance particulièrement productives entre un promoteur situé à Paris et un futur propriétaire utilisateur situé à Bordeaux. Présents physiquement ou sous la forme d'hologramme, ils peuvent alors échanger en direct, partager la maquette 3D d’un programme immobilier et zoomer sur tel ou tel étage, visiter un open-space tel qu'il sera aménagé lors de la livraison des bureaux ou même proposer des modifications à l'aide d'un stylo 3D.

Autre articles susceptibles de vous intéresser :