N°1 de la transaction en immobilier d'entreprise !4 777 offres de bureau, entrepôt, local d'activité et commerce
01.47.59.17.21
du lundi au vendredi
de 9h à 18h
NOUS CONTACTER
Le fil de l'immo

EuroRennes, une gare en pente douce

EuroRennes, une gare en pente douce

Eurorennes, la nouvelle gare de la capitale bretonne, est à la fois un chantier titanesque et un concept urbain novateur. Le point sur ce nouveau projet urbain.

Eurorennes : un chantier d’envergure et un projet qui prend forme

Depuis 2015, les usagers de la gare SNCF de Rennes l’attendent. Ils commencent aujourd’hui à récolter les fruits de leur patience, à jauger le résultat de ce chantier de grande ampleur qui doit se conclure pour l’été 2019.

Les aménagements qui restent à effectuer concernent l’intérieur du bâtiment. Ses extérieurs, quant à eux, sont achevés depuis le printemps 2018, et, depuis lors, on peut admirer ce qui fait désormais l’identité du nœud ferroviaire breton : une courbe ample et douce, vaste et lumineuse. Concrètement : une charpente métallique d’une surface de 3 200 m2 recouverte d'ETFE (éthylène tétrafluoroéthylène), semi-cristallin, un matériau transparent ultra résistant, alternative au verre.Outre ses particularités isolantes, l'ETFE présente l'avantage d'être très léger et de laisser la lumière naturelle passer, tout comme les 2 200 m2 de vitrage qui habillent les parois verticales de la future gare.

Eurorennes : une plateforme multimodale

Ce toit ondulant descend jusqu’à l’entrée nord, l’un des accès principaux de la nouvelle gare. Sa métamorphose aura nécessité pas moins de 1 000 m³ de béton et 120 tonnes d’acier. On trouve également une plateforme multimodale de 2 000 m² au toit en béton à facettes, laissant, lui aussi, filtrer la lumière naturelle, d’où l’on pourra prendre le TGV (la LGV Paris-Rennes a été inaugurée en juillet 2017), le TER et le métro. Mais aussi le bus, l’autocar, le taxi ou le vélo puisque les travaux ont également porté sur la création d’une gare routière. Pour prendre la mesure du chantier, on peut encore citer la pose de 6 000 m² de sol en bois de bambou, l'aménagement intérieur des différents commerces, la refonte complète des halls de départ et des halls d’arrivée, la création de 18 escaliers mécaniques, 14 escaliers fixes et 10 ascenseurs ou encore l'aménagement extérieur du paysage construit.

Eurorennes : la création de nouveaux espaces urbains

Eurorennes n’est pas uniquement une nouvelle gare mais également un lien entre le nord et le sud de la ville, séparés par les voies ferrées. Désormais, ce nouvel équipement urbain agit comme une colline paysagère rendant possible le franchissement des voies et autour de laquelle de nouveaux espaces urbains se déploient. Côté nord, les courbes de la gare sont épousées par une grande lande plantée de petits arbustes, de bosquets et de plantes vivaces avec des pelouses en pente, des terrasses en bois et des cheminements piétons. Côté sud, c’est une nouvelle place urbaine, la place Bienvenüe, conçue en écho au parvis nord, comme un "salon extérieur" planté de grands arbres, bordé de bar-restaurants.
Plus qu’un nœud multimodal, EuroRennes se veut concept. Mais cette grande agora, confiée au cabinet French Global Project, censée transformer un lieu de transit en lieu de vie, ouvert et accueillant, n’oublie pas pour autant d’être une gare du XXIe siècle : l'objectif de la SNCF est d'y accueillir, en 2020, 128 000 voyageurs par jour, soit deux fois plus qu'aujourd'hui.

Articles similaires :