N°1 de la transaction en immobilier d'entreprise !4 559 offres de bureau, entrepôt, local d'activité et commerce
01.47.59.17.21
du lundi au vendredi
de 9h à 18h
NOUS CONTACTER
Le fil de l'immo

Toulouse - IoT Valley : l'écosystème mondial de start-up dédiées aux objets connectés

Toulouse - IoT Valley : l'écosystème mondial de start-up dédiées aux objets connectés

L’IoT Valley dédiée à l'Internet des objets a été initiée sous l'impulsion de la licorne Sigfox. En une petite dizaine d'années, la Silicon Valley toulousaine a réussi à fédérer une communauté regroupant aujourd'hui un vivier de 40 start-up du numérique, des grands groupes, des industriels, des laboratoires de recherche et des centres de formation. Actuellement implantée sur trois sites totalisant 13 000 m², l’IOT Valley va prochainement s’agrandir avec la construction d’un nouveau campus.

Direction Labège en Haute-Garonne à la découverte de l'IoT Valley.

Incuber et accompagner des jeunes pousses de l'Internet des objets

Selon le cabinet IoT Analytics, le déploiement de l’Internet des objets s’accélère et devrait atteindre près de 22 milliards d'IoT en service à horizon 2025. C'est donc sur ce potentiel extraordinaire que Christophe Fourtet et Ludovic Le Moan se sont appuyés dès 2009 pour créer Sigfox, devenu depuis leader mondial de la connectivité des objets. Rapidement, la licorne entraîne dans son sillage un tissu d’entreprises et d’acteurs spécialistes du secteur formant ainsi l'association IoT Valley, un écosystème unique dédié à l'Internet des Objets et au soutien à l’entrepreneuriat.

Installée à Labège (sur plusieurs bâtiments du parc d'activités Enova), au sud-est de Toulouse, l'IoT Valley, qui abrite aujourd'hui 40 jeunes pousses et 700 personnes, facilite et accentue les échanges entre entrepreneurs, salariés de start-up, étudiants, grands comptes et industriels (tels qu'Intel ou la SNCF). Parmi les jeunes entreprises de l'IoT Valley, on compte notamment Iriade (santé connectée), Louis (mobilier de bureau en bois personnalisable et connecté), Ubigreen (pilotage de la performance énergétique et environnementale), Flipr (dispositif d’analyse d’eau pour piscine privée), Cenareo (affichage dynamique des écrans) ou encore Skylights (solutions connectées pour améliorer l’expérience utilisateur à bord des avions).

L'association abrite également un accélérateur. Baptisé Connected Camp, il accueille des start-up qui occupent gracieusement des bureaux1 au sein de l'association pendant neuf mois. Par ailleurs, en août 2019, l'IOT Valley a obtenu le label French Tech Seed. Ce fonds d’investissement géré par la BPI soutient les start-up technologiques en phase de post-maturation, et notamment des jeunes pousses de la deep tech. Grâce à cette labellisation, l’IoT Valley dispose d’une enveloppe de 2,5 millions d’euros à investir dans la création de 10 nouvelles start-up. 

En septembre 2019, l'IoT Valley a également lancé l'incubateur inter-écoles Do It OCRACY composé de 4 établissements toulousains : l’Insa (Institut national des sciences appliquées), l’Icam (Institut catholique d’arts et métiers), l’Esi (Ecole supérieure de l’immobilier) et l’Enseeiht (Ecole nationale supérieure d’électrotechnique, d’électronique, d’informatique, d’hydraulique et des télécommunications).

Un nouveau campus toulousain pour l'IoT Valley

Pour faire face à sa croissance démographique et affirmer sa position de référence internationale sur le domaine de l'Internet des Objets, l'IoT Valley a lancé il y a quelques années un projet de campus. Si cette opération d'envergure a mis du temps à trouver les financements nécessaires à sa réalisation, toutes les conditions sont désormais réunies pour un lancement du chantier début 2020.

La première tranche concerne donc un ensemble immobilier de 22 000 m² sur une emprise d'environ 1 hectare de foncier. Signée par le cabinet d'architecture Jean-Paul Viguier et associés, l'opération concentrera sur six étages 13 000 m² de bureaux neufs, des espaces de co-working, une agora modulable, des lieux de rencontres ouverts sur des terrasses semi-couvertes, une salle de sport, un accélérateur, un laboratoire d'électronique et une école de la deuxième chance. Côté accessibilité, la zone sera desservie par la troisième ligne de métro toulousaine annoncée pour fin 2025.

Découvrez les offres d’espaces de coworking à louer à Toulouse

Pour Sigfox, qui occupera 10 000 m² de tertiaire neuf au sein de ce nouveau bâtiment, le fait de pouvoir réunir tout le monde au même endroit permettra de fédérer les synergies et les moyens pour favoriser l’émergence de talents.

Le campus dont la livraison devrait intervenir en 2022 accueillera donc 1200 personnes et plus d'une centaine d'entreprises. Concernant la seconde tranche du projet, elle est actuellement toujours à l'étude et prévoie notamment la construction d’un bâtiment attenant de 7000 m² comprenant un hôtel, des commerces et un parking.

Autres articles susceptibles de vous intéresser :

Accompagnement projet immobilierBesoin d'accompagnement pour votre projet immobilier ?Contactez-nous