N°1 de la transaction en immobilier d'entreprise !4 472 offres de bureau, entrepôt, local d'activité et commerce
01.47.59.17.21
du lundi au vendredi
de 9h à 18h
NOUS CONTACTER
Le fil de l'immo

Issy-les-Moulineaux & Boulogne-Billancourt L’Ouest francilien, toujours plus attractif

Issy-les-Moulineaux & Boulogne-Billancourt L’Ouest francilien, toujours plus attractif

Aux portes de Paris, Boulogne-Billancourt et Issy-les-Moulineaux bénéficient d’une attractivité tout égale à celle de la capitale. L’Ouest francilien, et en particulier les Hauts-de-Seine, ne manque pas d’attraits pour les entreprises. Il jouit d’un environnement international, d’un foncier de qualité, accessible et avec des parkings, sans les loyers premium de Paris intra-muros.

CAP SUR L’OUEST FRANCILIEN

Sur 2 460 km2, le prestigieux territoire (qui comprend aussi La Défense, 1er quartier d’affaires d’Europe) affiche 3 millions d’habitants, dont 20 % de jeunes. Il propose près de 1,5 million d’emplois, soit 26 % de la région, 36 % de cadres, et 1,7 million de mètres carrés de bureaux immédiatement disponibles. 10 des 29 sociétés françaises classées « Fortune 500 » y sont implantées. Leader en R&D sur l’Île-de-France, le territoire compte 8 pôles de compétitivité et 40 pépinières d’entreprises et incubateurs, deux universités (54 000 étudiants) et 73 laboratoires de recherche. Il compte aussi 50 tiers-lieux (espaces de coworking, fab labs, télécentres) qui procurent à des salariés et à des free-lance de petites surfaces de bureaux flexibles à proximité de leur lieu d’habitation. Enfin, 7 millions de touristes visitent les Yvelines et les Hauts-de-Seine tous les ans, et lors des Jeux olympiques de Paris en 2024, 6 équipements de haute qualité sont prévus pour accueillir les sportifs de haut niveau.

>>> Découvrir les offres de bureaux à louer à Boulogne Billancourt

>>> Découvrir les offres de coworking de BNP Paribas Real Estate 

L'accessibilité de l'Ouest francilien 

L’Ouest francilien est facile d’accès : 3 aéroports internationaux, 2 ports le long de la Seine, 4 lignes de Transilien, 3 lignes de RER, 3 lignes de tramway, 7 lignes de métro, 155 km d’autoroutes, 214 km de routes nationales, 1 915 km de routes départementales, 6 390 km de routes communales. De nouveaux projets structurants continueront d’améliorer la mobilité :

> La ligne 18 reliera l’aéroport d’Orly à l’Ouest francilien et le quartier d’Antonypôle à Nanterre via le plateau de Saclay et Versailles.

> La ligne 15 renforcera la desserte de La Défense à l’aéroport Charles-de-Gaulle (en 2027) Deux points d'arrêt sont prévus pour 2022 sur le territoire de la commune : Issy RER, en correspondance avec la ligne 12 et la ligne C du RER et Fort d'Issy-Vanves-Clamart.

> Le RER E sera prolongé vers l’ouest jusqu’à Mantes-la-Jolie en passant par La Défense et Nanterre (mise en service prévue de 2022 à 2024).

> Le nouveau tramway T10 (mise en service en 2021)

> Le tram-train Évry-Massy-Versailles (mise en service 2020)

> Le tramway T13 express renforcera les liaisons entre pôles : Saint-Germain-en-Laye, Poissy, Versailles, Saint-Quentin-en-Yvelines (2020).

De nombreuses compétences en présence

L’Ouest francilien est le premier pôle numérique et créatif d’Île-de-France. Il regroupe de grands médias et les leaders français et étrangers du numérique :

-Des services informatiques (IBM, SOFRA, HP, Microsoft, Oracle, CGI, Alten, Orange) et des éditeurs de logiciels français (Axway Software, Linedata Servcies, Berger-Levrault, Avanquest)

-De la presse (Hachette-Filipacchi médias, L’Équipe), de la publicité (JCDecaux, HAVAS, CLM-BBDO), de l’édition et de la diffusion de chaînes de télévision (France Télévisions, TF1, M6, Canal+, Eurosport, BeIN Sports), et de production.

-Des entreprises deconseil et le leader européen de la transformation numérique, Sopra Steria Infrastructures et Security Services.

L’Ouest francilien est n°1 du secteur en Île-de-France pour l’automobile (57 % des emplois de la filière avec Renault, PSA, Mercedes Benz, Ford, Fiat Chrysler, Nissan, Kawazaki Motors…), l’aéronautique et de la défense (50 % des emplois de la filière avec Airbus, Safran, Zodiac, Dassault Aviation), de l’ingénierie technique et scientifique (50 % des emplois avec Altran, plusieurs filiales des groupes Thales et Safran…), ainsi que 40 000 emplois chez les équipementiers industriels et fournisseurs.

Les acteurs majeurs des activités de conseil ont leur siège dans l’Ouest francilien, dont les Big 4 mondiaux de l’audit : KPMG, EY, PwC France et Deloitte.

Le quartier d’affaires de La Défense rassemble 20 % des grands acteurs du secteur bancaire, finances et assurances, des grands comptes aux PME innovantes (Axa, Allianz, BNP Paribas…). Les leaders nationaux et mondiaux des secteurs de l’éco-industrie et de l’éco-construction sont implantés dans l’Ouest francilien, formant un réseau dense (Veolia, Lyonnaise des Eaux, Bouygues, Eiffage, filiales de Vinci…).

L’Ouest francilien est le premier en Île-de-France dans les secteurs de la santé-pharma, de la chimie, de la cosmétique et du luxe.

La diversité et la qualité de l’offre immobilière, proposée à des loyers attractifs et directement connectée aux secteurs d’affaires historiques de Paris, permettent aux départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines d’attirer de plus en plus de grands utilisateurs à l’instar d’Orange, de Nestlé et de Capgemini à Issy-les-Moulineaux, ou du Groupe Bolloré à Boulogne-Billancourt.

À ISSY-LES-MOULINEAUX, UN FLORILÈGE DE SIÈGES SOCIAUX

Au 1er janvier 2018, l’Ouest francilien concentre 35 % du parc de bureaux francilien avec plus de 20,1 millions de mètres carrés (soit une hausse de 17 % en 10 ans). L’année 2017 a été une année record pour la Boucle Sud, portée par les grandes transactions signées à Issy-les-Moulineaux dont notamment Orange (57 000 m2) et Capgemini (33 300 m2). L’installation de nombreux sièges sociaux d’entreprises (Coca-Cola en 2015, AccorHotels en 2016, Microsoft en 2017 ou encore Le Village La Poste en 2016), rend la ville particulièrement attractive pour les jeunes cadres et leurs familles.

Village La Poste. Depuis mars 2016, les équipes du groupe La Poste sont regroupées à Issy-les-Moulineaux sur un site appelé le « Village La Poste ». Afin de créer davantage de synergies entre toutes les équipes, les neuf anciens sites du groupe français sont désormais répartis entre les immeubles Crossing et Lemnys à Issy-les-Moulineaux et sur un site dans le 14e arrondissement de Paris.

>>> Découvrir les offres de bureaux à louer à Issy les Moulineaux

Ils s’installent bientôt à Issy les Moulineaux 

  • Orange. Le siège social de l’entreprise de télécommunications s’installera à Issy-les-Moulineaux en 2020. Le site de 56 000 m², baptisé « Bridge », regroupera sur les bords de Seine près de 3 000 salariés actuellement répartis sur quatre sites. Le bâtiment, conçu par l’architecte Jean-Paul Viguier, comprendra des jardins intérieurs, un atrium et des terrasses pour profiter de la vue sur Paris, la Seine, l’île Saint-Germain ou encore la future Halle Eiffel — qui deviendra un site dédié aux produits des terroirs
  • Capgemini. Le groupe de services informatiques Capgemini s’installera en février 2019 dans l’immeuble Aquarel, situé sur le quai du Président-Roosevelt, au pied de la gare Issy-Val-de-Seine. Entre 2 500 et 3 000 salariés, aujourd’hui répartis sur quatre communes de la région parisienne, viendront s’installer dans le bâtiment de 33 250 m2.
  • Nestlé France. En novembre 2017, Nestlé France a annoncé le regroupement de ses cinq sites franciliens (Nestlé, Herta, Nespresso, Nestlé Waters et Galderma) dans un immeuble d’Issy-les-Moulineaux. Le Groupe souhaite créer le premier pôle d’expertise alimentaire en France. Il y accueillera 2 500 salariés début 2020.
  • Colas. L’entreprise de travaux routiers Colas va bientôt s’installer dans le bâtiment Green Office Quartz, d’une superficie de 7 600 m². Ce projet a été dessiné par l’architecte Christian de Portzamparc, déjà auteur de l'immeuble Galéo à Issy-les-Moulineaux, l’actuel siège de Bouygues Immobilier. Les 350 collaborateurs de Colas, actuellement installés à Boulogne-Billancourt, prendront place dans leurs nouveaux bureaux entre juillet et septembre 2018.
  • SWAYS (Smart ways to work). Nouveau projet emblématique de Rehagreen, SWAYS se situe au cœur du quartier d’affaires et au pied des transports avec la nouvelle sortie de la gare Issy-Val de Seine. Le bâtiment, anciennement nommé Forum 52, était l’un des premiers immeubles tertiaires du quartier, conçu en 1992 par l’architecte Anthony Béchu. C’est à lui que Bouygues Immobilier et Primonial REIM ont à nouveau confié sa restructuration, avec comme consigne de le transformer en un smart building connecté, flexible et convivial. Il sera livré en 2021.

Dans les étages, des plateaux de 5 300 m2 proposeront une grande variété d’espaces, une connectivité 4G/wifi omniprésente et des espaces biophiliques. Le bâtiment, labellisé WiredScore et Ready2Services, entièrement cybersécurisé, offrira des surfaces facilement recloisonnables pour faire évoluer l’aménagement à l’envi. Au rez-de-chaussée, un « Living Square » de 1 700 m2 facilitera les échanges grâce à un café, un coin détente, des salles de réunion, un auditorium, un jardin… Sur le toit, SWAYS proposera près de 1 600 m2 de terrasses et de surfaces végétalisées. L’offre sera complétée par des commerces de proximité ouverts sur la rue Camille-Desmoulins, dont une brasserie et un wellness center. En tout, ce sont 40 576 m2 de bureaux sur 6 étages et de commerces qui seront proposés aux 3 500 futurs occupants du site, et toute une palette de services pour contribuer à leur bien-être.

La ZAC Léon Blum

Lancé en 2016, l’appel à projets « Inventons la métropole » est le plus grand concours d'architecture jamais lancé eu Europe. 164 groupements d’entreprises se sont portés candidats pour acquérir les 57 sites concernés. Parmi eux, l’îlot E de la ZAC Léon Blum, qui accueillera la future gare du Grand Paris Express d’Issy-les-Moulineaux. Le cahier des charges stipulait de « penser un aménagement dépassant le caractère fonctionnel et multimodal du secteur pour déployer un cœur de quartier animé et attractif, dans un des hubs les plus peuplés de la future ligne 15 ». Le promoteur Icade, aux côtés d’Architecture Studio, a remporté le concours avec son projet Ôm : un immeuble de logements feng shui de grande envergure, combinant un paysage très vert et des logements lumineux, des innovations numériques et environnementales, mais aussi de nombreux services aux habitants, en termes de commerces et de conciergerie notamment.

Au total, la ZAC Léon Blum comprend 10 lots, près de 100 000 m² de logements, 28 000 m² de bureaux, 3 500 m² de commerces, une école de 12 classes et un équipement de petite enfance de 60 berceaux. La place Léon Blum sera réaménagée, des espaces verts et un mail piéton seront créés. Le projet de quartier a reçu le Prix de la Mixité Urbaine, délivré lors de l’édition 2016 des Pyramides d’Or organisée par la FPI (Fédération des Promoteurs Immobiliers). Les premiers résidents se sont installés fin 2017 dans les futurs immeubles Haute Définition et Haute Définition II, et la livraison de l’immeuble de bureaux Aquarel se fera début 2019.

Daniel Libeskind, architecte américain de renom, va également réaliser un des 10 îlots de la ZAC Léon Blum. Il est chargé de concevoir un projet comprenant 20 000 m² de logements, dont 25 % à caractère social, et 1 000 m² de commerces sur le site situé entre les arches et l’avenue de Verdun. Pour l’accompagner, la Compagnie de Phalsbourg et l’atelier d’urbanisme, Castro Denissof & Associés, ont été désignés.

À BOULOGNE-BILLANCOURT, L’OPÉRATION ÎLE SEGUIN-RIVES DE SEINE

Boulogne-Billancourt est deuxième ville d'Île-de-France après Paris et le pivot du pôle économique du Sud-Ouest de la capitale. Située dans le « Quartier 3 » de Boulogne-Billancourt, l’opération d’aménagement Ile Seguin-Rives de Seine se déploie sur 74 hectares, sur les anciens terrains des usines Renault à Boulogne-Billancourt, au cœur du Grand Paris et de la Vallée de la Culture. Ce site industriel historique représente 10 % du territoire de la ville. Sa réhabilitation ambitieuse s’étend sur environ 930 000 m2, qui seront développés d’ici 2020. L'opération se divise en trois secteurs d’aménagement aux enjeux différents :

-Le Trapèze (37,5 ha), un secteur mixte de logements, équipements publics, bureaux, commerces, espaces verts, etc.

-L’Île Seguin (11,5 ha) conçue pour devenir un pôle international d’innovation, dédiée à la culture et à l’économie créative et ouverte au public depuis 2010.

-Le quartier du Pont de Sèvres (25 ha) construit dans les années 70, dont sa rénovation urbaine visait à contribuer à son désenclavement et son embellissement.

Le Pont de Sèvres

Le quartier, construit dans les années 1970, a entamé sa rénovation en 2008. La Montée (large rampe d’une surface globale d’environ 1 100 m2) et la Passerelle Constant-Lemaître (ouvrage d’art de 125 m enjambant la rue du Vieux Pont de Sèvres) créent de nouveaux itinéraires piétons vers la station de métro Pont de Sèvres et le quartier du Trapèze. La Passerelle donne accès au parc de Billancourt, au jardin de l’île Seguin et à la crèche de la Girafe, ouverte en 2012 au pied de la tour Horizons. À l’extrémité de la Passerelle, la place-jardin Georges Besse offre un espace de détente agréable.

Le Mail des Provinces, un jardin sur dalle de 6 000 m² ouvert au public en 2012, invite à la promenade au milieu de la végétation et des jeux pour enfants. Il s’intègre dans le réseau de verdure qui se développe d’un quartier à l’autre, avec le parc de Billancourt et le jardin de l’île Seguin. Le Passage des Renault offre un nouveau cheminement piéton entre le Forum bas et la place Joseph Frantz, en donnant un accès direct au Cours de l'Île Seguin. La rénovation du Forum Haut a été achevée fin 2015 avec l'achèvement du chantier des tours Citylights, par l'architecte Dominique Perrault et sous la houlette de General Electric et BNP Paribas Real Estate. Le projet a transformé l'image des tours du Pont de Sèvres mais aussi du quartier, en proposant des bureaux attractifs et labellisés BBC.

Le Trapèze

Au sud de Boulogne-Billancourt, le nouveau quartier du Trapèze s’étend sur 37,5 ha. Les travaux ont commencé en 2006 et s’achèveront cette année. C’est un quartier mixte qui accueillera 15 000 habitants et environ 12 000 salariés. Le programme comprend 662 000 m², répartis entre les 5 000 logements (352 300 m²) dont un tiers à vocation sociale, bureaux et activités de bureaux (242 600 m²), équipements publics (34 100 m²), 70 commerces de proximité et activités (33 600 m²) et de nombreux espaces verts. Le Trapèze est connecté à tous les centres de décision importants et bénéficie d’accès aisés aux transports.

Afin de réaliser cette vaste opération d’aménagement, plus de 60 concepteurs (architectes, urbanistes, paysagistes) ont travaillé sur le projet. Horizons, Khapa, Anthos, Aurelium, Golden Cube, Ardeko... les immeubles aux signatures architecturales fortes ne manquent pas (voir article Trapèze).

L’Île Seguin

Le Groupe Bolloré vient d’acquérir 4,5 hectares dans le centre de l’Ile Seguin, pour y ériger un campus numérique, siège du groupe Vivendi-Canal+. Le futur « campus des médias » regroupera 112 000 m2 de bureaux et de studios, un jardin de 12 000 m2, un palais des sports de 3 000 places et une piscine. L’île privilégiera les modes de déplacement doux, avec une circulation automobile limitée. Elle sera traversée par une rue de 400 mètres qui réunira les pôles majeurs du projet, avec des restaurants et des commerces, et une programmation culturelle innovante. Car l’Île Seguin sera avant tout un lieu de création, avec 84 000 m2 dédiés à la culture !

L’Île Seguin, Vallée de la Culture

> La Seine Musicale a été livrée en avril 2017. 170 millions d’euros ont été investis dans ce projet unique en France et en Europe. Conçu par les architectes Shigeru Ban et Jean de Gastines, il a reçu le MIPIM Awards 2015 dans la catégorie « Meilleur projet futur ». La Seine Musicale dispose d’un auditorium de 1 100 places à l’acoustique exceptionnelle, d’une grande salle de spectacle (4 000 à 6 000 places), d’espaces pour des formations musicales en résidence ainsi que de salles de répétition et d’enregistrement. Il accueille également des espaces de restauration, de commerces culturels et un espace entreprises.

> Un grand pôle culturel et artistique verra le jour à l'horizon 2021. Il comprendra un centre d'art pluridisciplinaire, un multiplexe de cinémas, et un hôtel tourné vers la création contemporaine (chacune de ces 220 chambres abritera une œuvre d'art réalisée par un artiste de la scène française émergente).

> Le Musée et les jardins départementaux Albert-Kahn seront réhabilités en 2019 par Kengo Kuma. La rénovation du site de 4 hectares, inscrit au titre des Monuments historiques, est un projet de dimension internationale à vocation culturelle, économique, éducative et touristique. Sur 4 600 m2 de surface utile, il prévoit un nouveau bâtiment de 2 300 m2, la rénovation de 9 bâtiments et la création d’un parcours de référence.

> Le Pavillon est un lieu d’exposition ouvert qui propose une visite unique de l’Île Seguin, du Trapèze et du quartier du Pont de Sèvres. Depuis son ouverture en septembre 2012, il a accueilli plus de 31 000 visiteurs.

Autres articles susceptibles de vous intéresser